L'art du thé

Ici peut commencer, ou se poursuivre autrement, votre route du thé.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Innocuité de l'argile des théières...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha
Nouveau
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 1
Age : 35
Localisation : Canada

MessageSujet: Innocuité de l'argile des théières...   Mar 21 Déc - 5:38

Bonjour à tous!

Je me pose des questions en rapport aux théières bon-marchés que l'on trouve un peu partout. Je sais qu'il entre parfois dans la compositions des glaçures et teintures chinoises, des substances toxiques comme le plomb et autre métaux dommageables pour la santé. Mais qu'en est-il des matériaux contenus dans la terre des théières?

Je m'expliques:

Il y a quelques temps, j'ai acheté une théière de Style "Yixing Zisha" à très bon marché (15$CAN incluant la poste). Mais entre temps, j'ai surfé un peu pour découvrir que l'on pouvait trouvé des thés contaminés sur le marché et que également il pouvait comporté un certains danger d'utiliser ces poteries bas de gamme. Je trouves que ceci a une certaine logique vu les normes pratiquement inexistantes de ces manufactures. On nous conseillait également de plutôt utiliser des zongs de céramiques, des outils fait de verre ou d'acier inoxydable qui sont beaucoup plus neutres.

Pensez-vous que la chaleur de l'eau pourrait faire ressortir des substances nocives contenu dans cette terre-cuite?

Ma théière n'a aucune glaçure ou teinture à l'intérieur, peut être quelque trace dans le bec verseur, mais il suffirait de le gratter légèrement si je voudrais m'en servir. Jusqu'à maintenant, je ne m'en sert que comme décoration car je me méfie beaucoup.

Je ne réussi pas à retrouver où j'ai bien pu voir ses commentaires et je me suis dit qu'il serait peut-être bon d'avoir un topic sur ce sujet dans ce forum.

Je trouve vraiment bizarre que je ne parviennes pas, du moins sans difficulté, à trouver la moindre interrogations sur ce sujet.


Merci beaucoup d'avance pour vos commentaires, réflexions et autres interrogations sur ce sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubo
Nouveau
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 40
Localisation : Planète Terre

MessageSujet: Re: Innocuité de l'argile des théières...   Dim 8 Jan - 16:04

Bon, je ne suis pas un expert, mais on peut soulever plusieurs questions :

- la porcelaine est à base d'une argile naturellement très raffinée : le kaolin ... donc pourquoi serait-elle plus neutre qu'une autre argile ?

- les compositions chimiques des glaçures sont à priori les mêmes partout : il y a des glaçures au plomb, au mercure, aux alcalins, aux divers oxydes ... il existe de nombreux ouvrages techniques qui en donnent les compositions.

- pour le verre, les méthodes de coloration sont identiques, il y a même des verres à l'uranium ( dit verre uranifère )

- au final, verre ou terre cuite, le procédé chimique est le même : la vitrification : verre, grès et porcelaine : forte vitrification qui les rendent très peu poreuses ; céramique : faible vitrification qui rend le tout poreux.

- pour les aciers inox, c'est pareil, il me semble qu'il y en a à usage alimentaire et d'autre pas ... car plusieures formules de fabrication là aussi

Conclusion : quid de l'argument de l'inocuité de tel ou tel matériau par rapport à tel autre ?

Pour ce qui est de la chaleur de l'eau, je vois mal comment une eau à 100° celsius maximum pourrait faire sortir des élements vitrifiés à 800° celsius au plus bas ( glaçure en raku ), donc l'argument ne tient pas, à mon humble avis.

Enfin, j'ai acheté, il y a un moment maintenant, un théière du même style, pour le même prix à peu de choses près, frais de port inclus :

Un tampon de fabricant sous le dessous et nulle part ailleurs. Une terre assez lisse avec un grain quasi imperceptible, une belle anse aux raccords avec le corp invisibles, des proportions harmonieuses ... voilà déjà quelques signes que le potier qui l'a faite n'est pas un manchot ... vient ensuite le couvercle quasi parfait avec une si légère déformation dans la symétrie qu'il faut avoir l'oeil pour détecter, le couvercle s'emboite quasi au millimètre ... décidément, ce potier n'est pas une buse ... le dessous est bombé et à l'intérieur, le surplus de terre a été gratté pour affiner les parois de l'ensemble ... le potier est très bon, car à ce moment, il est facile de détruire le travail accompli d'un geste malheureux ... cerise sur le gâteau, elle est pourvue d'un filtre en terre ( épaisseur, un millimètre et demi ) bombé et percé manuellement d'une multitude de petits trous ; là encore, raccord au corps de la théière invisible.

Donc, assurément, du temps a été passé sur cette théière, malgré son faible prix, et même si le potier n'a pû que travailler le plus vite possible, il a dû le faire sur une terre assez plastique pour lui permettre de réaliser des gestes techniques d'une grande maîtrise ... pourquoi aurait-il choisi une terre nécessairement polluée aux métaux lourds, à la dioxine et aux déchets médicaux ?

Je crois surtout qu'il s'agit là d'arguments invérifiables, lancés à droite à gauche par des vendeurs qui ne savent comment juguler la concurrence que leur fait internet et l'accès possible, de façon plus directe, au producteur : en effet, ils vendent souvent la même chose que sur le net, mais quatre à cinq fois plus cher ... Après, d'autres peuvent relayer ces "informations" : faire du sensationnel pour faire parler, refus de voir que l'on a pu se faire pigeonner en payant trop cher un produit, certes de qualité, mais sur lequel le vendeur à appliqué une marge immense pour donner à ce produit une image de "luxe" et de rareté ... et faire parler de lui et de sa maison ...

Pour finir, cette théière me sert souvent, elle se patine bien et acquiert peu à peu un aspect plus luisant ... comme une "vraie" yixing ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-et-ceramique.blogspot.com/
taigetsu
Nouveau
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 1
Age : 55
Localisation : Cavaillon

MessageSujet: Re: Innocuité de l'argile des théières...   Lun 18 Mar - 13:44

« Je me pose des questions en rapport aux théières bon-marchés que l'on trouve un peu partout. Je sais qu'il entre parfois dans la composition des glaçures et teintures chinoises, des substances toxiques comme le plomb et autre métaux dommageables pour la santé. Mais qu'en est-il des matériaux contenus dans la terre des théières? »

« Pensez-vous que la chaleur de l'eau pourrait faire ressortir des substances nocives contenues dans cette terre-cuite? »

Pour répondre aux questions originelles, ne vous inquiétez pas il n’y a strictement aucun risque. En cours de cuisson avec l’élévation de température dans le four de nombreuses métamorphoses chimiques se produisent avec des dégagements de gaz, qu’il vaut mieux éviter de respirer, en aérant convenablement l’atelier, mais une fois la cuisson terminée la terre cuite ne présente aucun danger. C’est devenu un matériau inerte chimiquement, en partie vitrifié en fonction des températures de cuisson, et aucune migration d’un éventuel composé n’est possible dans la nourriture.

En ce qui concerne la glaçure, couverte ou émail qui recouvre la terre, il existe bien théoriquement un risque sanitaire. Je dis théoriquement parce qu’en fait les cas de figure sont extrêmement limités.
L’emploi du plomb qui est quasiment le seul à être problématique est d’un usage très limité. En effet le plomb n’entre dans la composition des émaux que pour les basses températures : raku, terres vernissées et faïences (température de cuisson les plus répandues de 900° à 1150°). Il n’est pas utilisé pour les porcelaines et les grès (température de cuisson les plus répandues 1280° à 1320°), puisque son seul intérêt est de permettre d’abaisser le point de fusion de la silice. Les émaux de grès et porcelaine étant à base d’alcalins, de calcium et de magnésium.

Le risque sanitaire ne concerne donc que les glaçures à basse température. Le problème étant connu, l’industrie céramique utilise maintenant depuis des décennies des produits de substitution comme les émaux à base de bore, et lorsque le plomb est encore employé c’est en petite quantité et sous une forme différente, il n’est plus utilisé pur sous forme de minium ou de céruse mais sous une forme frittée (Une fritte est un mélange de plusieurs oxydes qui fait l’objet d’une cuisson préalable, et qui est ensuite broyé sous forme de poudre qui sera elle utilisée dans la composition du futur émail. Dans le cas qui nous intéresse l’oxyde de plomb sera mêlé à de la silice pour donner un composé stable chimiquement : un monosilicate de plomb ou un bisilicate mélange encore plus stable.)

De toute manière le risque de migration infime du plomb, même dans le pire des cas avec un émail ancien basse température 100% au plomb, n’est possible que par une attaque prolongée de l’émail par un agent acide (plusieurs heures). Les 2 acides concernés susceptibles de provoquer cette migration sont l’acide citrique et l’acide acétique, soit le jus de citron et le vinaigre. Le risque n’existe que pour les saladiers et les sauciers qui peuvent être exposés plusieurs heures durant à l’action corrosive de la vinaigrette ou du citron.

Le problème ne se pose donc pas vraiment aux amateurs de thé que nous sommes, l’eau ou le thé sont incapables de provoquer la migration du plomb.

Si vous avez d'autres questions sur la céramique, n'hésitez pas à les poser je me ferais un plaisir de vous répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.encre-de-chine.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Innocuité de l'argile des théières...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Innocuité de l'argile des théières...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» argile durcissante....
» Argile en couleur : petit défi mère/fille
» L'argile verte
» Moule en argile
» patiner argile auto durcissante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'art du thé :: Choisir les bons ustensiles.-
Sauter vers: